Supervision Coaching

Dédiée aux coachs internes et conseils en évolution professionnelle : spécifique fonction publique

 

La supervision

Pour le coach, la supervision est une nécessité absolue, soulignée par tous les codes de déontologie des associations professionnelles. Il s'agit d'aider celui-ci à surmonter les obstacles qu'il rencontre, personnels ou professionnels.

En coaching, la supervision est née du besoin de protection mutuelle de la personne accompagnée et du coach.

Le principal intérêt d’une supervision est de permettre au coach interne de changer sa vision de la relation qu’il entretient avec la situation. Il lui reste la responsabilité d’en tirer les conséquences, ce qu’en aucun cas le superviseur ne peut assumer.

La supervision permet au coach interne de remettre en question ses pratiques si nécessaire, et de prendre la distance nécessaire.

Le superviseur

1  Est un Conseil et un Coach de coachs.

2  Assure la neutralité de la relation entre le coach et le coaché.

3  Identifie et traite les éventuels transferts du coach.

4  Identifie et traite les éventuelles influences du coach.

5  Vérifie la pertinence des outils utilisés par le coach au regard de la situation.

6  Apporte certaines connaissances, méthodes et compétences nécessaires à la situation vécue par le coach.

Supervision

Téléchargez nos précisions complètes

Les objectifs de la supervision pour le coach

• Approfondir, améliorer, développer son activité de coach : compétences professionnelles, méthodes, créativité, coopération avec des pairs, travail en réseau…

• Remettre en question et développer ses pratiques, assurer son épanouissement personnel.

• Repositionner, faire évoluer ses pratiques, ses compétences et ses talents dans un contexte de Co- apprentissage, d'expérimentation et de créativité.

• Apporter un éclairage différent sur la problématique des personnes accompagnées, d’autant qu’il est interne.

• Découvrir des pistes de compréhension et d’intervention vis-à-vis de situations complexes.

• Mieux comprendre les liens, relations coach / personne accompagnée/structure et organisation publique.

• Rencontrer d’autres professionnels, échanger sur ses pratiques et ne pas rester seul.

 

Les attentes du coach vs son superviseur

• D’avoir une prise de hauteur neutre et professionnelle.

• De partager des préoccupations.

• D’avoir un recadrage ou un garant des limites.

 

Les différentes modalités de supervision

Le coach choisit un processus de supervision dont les modalités mêmes lui permettront de remettre en question, voire de transformer le cadre de sa pratique quotidienne ou en cours :

Supervision individuelle : Ponctuelle ou tout au long d’un processus de coaching – en fonction des besoins

Supervision collective : Echanges de pratiques de coaching en groupe de pairs (réseau de coachs professionnels certifiés)

 

Exemples de supervision

1  Le coach a du mal à supporter le jeune cadre qu’il coache. Il le dit arrogant, celui à qui tout réussit. Ayant lui-même échoué dans un projet, il étouffe d’envie et son désir secret est que son coaché « morde » la poussière.

2  Le coach ne sait plus quoi faire avec son client qui le manipule et l’instrumentalise. Il comprend que quelque chose doit changer mais il est fasciné par la personnalité de son coaché.

3  Le coach éprouve une grande jubilation à être devenu la référence de son client qui le consulte pour un oui ou pour un non. Il se rend compte que cette relation est contraire à la déontologie, mais ne sait comment la faire cesser.

4  Le coach vit un conflit de loyauté entre un coaché et un prescripteur qui lui font chacun confiance, mais qui ont des objectifs inconciliables.

5  Le coach est tombé sur une personne qui, en fin de compte, n’a envie de rien. Le coaching avait été prescrit par la DRH qui voyait là une dernière chance pour cet agent.

L'avis de nos clients

Notre équipe

Notre valeur ajoutée