Urgences et lenteur - Francis Massé

Café Dirigeant de 7 février, Paris

Malgré la neige, une douzaine de confrères du public et du privé intéressés par le thème nous ont rejoints aujourd'hui pour repenser la politique et la gestion de l'administration française. Une deuxième édition de ce même Café avec Francis Massé aura lieu le 7 Mars 2018.

 

Extraits des échanges :

  • « L’Etat n’a pas la bonne réponse face à la complexité et conduit à la complication ;
  • On ne gère pas la complexité, on gère dans la complexité ;
  • Retrouver le sens du service public, du service au public, adapté aux complexités ;
  • Les changements arrivent par la marge ;
  • Comment se saisir des marges de manœuvre et se mettre en mouvement ou mettre une organisation en mouvement ? »

Quelques propositions ressorties :

  • « Une vision globale cohérente avec un alignement stratégique ;
  • Des compétences relationnelles et comportementales ;
  • Penser systémique (compréhension de l’intelligence des situations) du courage managérial,
  • Plusieurs échelles sur lesquelles agir en même temps ;
  • Du lobbying éthique… »

À peine installés, nos gouvernants font face aux doutes, aux hésitations, aux interrogations. Pourquoi et pourquoi de nouveau ? Parce que leur réussite - et la nôtre - exigent une modernisation effective de l'action publique, mère de toutes les réformes dont notre pays a besoin. Parce que le management public en est la clé. Enfin et surtout parce que cela nécessite de retrouver ce que sont le sens du service public et le management de celui-ci lors même qu'il se trouve confronté aux nouvelles complexités du monde. Ainsi, toute la chaîne qui va de la compréhension des enjeux à la mise en œuvre des décisions doit être repensée.

La réponse aux urgences implique un art consommé de la lenteur pour maîtriser le temps de la compréhension et laisser le temps à la confiance de s'installer en réduisant les extrémismes et les tentations isolationnistes. Oui, les urgences sont là : tout s'accélère et, pour ne pas risquer d'ouvrir des boîtes de Pandore, l'Etat et l'Administration doivent penser et agir en stratèges. Il faut un « Président manager », des « ministres managers » et des managers publics.

Pour construire notre futur dans des services publics rénovés, ajuster les bonnes mesures, pratiquer placidement l'essai/erreur ou l'expérimentation, mettre en place les conditions du succès (formation des acteurs, mobilisation, réorganisations), la lenteur s'impose. Dans la même temporalité l'on doit aussi donner du temps aux Médias, partenaires de la Démocratie, afin de maîtriser la vitesse. 

Site web de l'éditeur du livre

Une vidéo de Francis discutant des principaux thèmes du livre